Intox de ouf : Le mystère des gens qui ne rient pas, enfin élucidé !

Le fou rire est un moment de grâce qui se produit, dans le meilleur des cas, au milieu d’une monotonie grisonnante pour ceux qui en sont acteurs et qui laisse donc un effet repoussoir chez les rabat-joies dotés d’un manque de luminosité caractérielle. Un plaisir individuel ou à partager.

Selon Greg Rave, un ancien rigide frigide, ce moment de partage est indispensable car dans le cas contraire vous passerez tout simplement pour un golmon aux yeux de votre entourage. Il raconte aujourd’hui l’être insensible qu’il était :

« Je me souviendrai toujours de ces soirées où mon entourage riait aux éclats sans que je ne comprenne le pourquoi du comment.
Je n’en pouvais plus de la conception du rire de Henri Bergson, ça m’horripilait ! Sans compter les contrepèteries de Boby Lapointe ou encore les calembours de Sttellla !
Ainsi je ne vous cache pas que mon quotidien était difficile à vivre et que j’allais même jusqu’à faire plier en deux les insensibles à ma chère et tendre austérité.
Il faut bien l’admettre, j’étais un VIP de l’ennui… un dictateur de la sobriété. Snif, snif. Je… je regrette le temps perdu mais pas les moqueries.
Un jour, un ami qui me connait bien mais qui m’aime quand même, m’a posé la question suivante :

 » Qu’en est-il de ces personnes trop sérieuses dont l’avanie croupit au fond de leurs yeux ? « 

C’est là que j’ai compris que je devais sauver le soldat riant qui, au fond de moi, broyait du noir. Ce qui m’empêchait de me lâcher, c’était moi et personne d’autre !
Rendez-vous compte, j’avais une moustache ébouriffée dont les pointes rebiquaient sans arrêt et une corpulence aussi lourde que mon attitude qui se traduisait par des onomatopées récitées dans l’ordre alphabétique à à peine 18:30 du lundi au samedi !
Il fallait admettre que je n’étais plus au top de moi-même et cela m’a fait beaucoup de tort.
Alors un dimanche, j’ai pris le taureau par les cornes et je l’ai mis en boîte… J’ai dit « marde » en souriant à pleine dent… Voilà, c’est tout. »

Merci Greg Rave, vous êtes une icône incontestable du changement, un modèle pour beaucoup de nos politiciens…

Conclusion : Une journée sans rire est une journée perdue de votre existence.

« Ah la vache ! » de C. Amtouti