Juin, un mois punk

On ne le dira jamais assez, le punk n’est pas une mode !
Le mois de juin brille d’ores et déjà sous le signe de cette philosophie. Un mode de vie qui où les gens n’envoient pas forcément tout chier.

La Fanzinothèque de Poitiers propose un vernissage le 08.06.2019 à partir de 20:00, pour l’exposition Punkzines et Rockzines en France 1997-2017. Vous pourrez ainsi lire et découvrir des fanzines, du pure et dur DIY, échanger vos points de vue tout en écoutant la musique de DJ Angelino Viejo, l’entrée est libre.
Notez qu’un concert du groupe post-punk, expérimental Tropical Fuck Storm aura lieu dans la même soirée à 21H.

Exposition, Punkzines et Rockzines en France 1997-2017

Et si vous avez un peu de temps, passez au Stereolux à Nantes l’expo encore dispo jusqu’au 23.06.2019 nommée Fils de Punk ! Certes le vernissage est passé mais rien ne vous empêche de mater de jolies photos prises par Sue Rynski et ainsi que les vinyles originaux de Bruno Blum. C’est gratuit.

Pour ceux qui osent encore affronter la jungle parisienne, le festival THIS IS MY FEST se tiendra au Gibus Live les 7, 8 et 9 Juin 2019, des places sont encore disponibles mais dépêchez-vous quand-même, on ne sait jamais !
Au programme : Concerts à gogo et œuvres caritatives en soutien au Réseau d’Autodéfense Juridique Collective, pour y participer les organisateurs proposent un vide-dessin engagé, du tatoo caritatif et cantine de soutien alors à votre bon cœur !

The Exploited avait bien raison en chantant cette chanson en 1981, « Punks not Dead », et on en a pas fini car s’il ne meurt pas alors il évolue et s’étend vers de nouveaux horizons.
Amateurs de vin bio et de musique punk-rock et expérimentale, matez la série Punkovino sur Arte.
C’est aussi l’occasion de découvrir des viticulteurs et des groupes actuels trop peu connus du grand public comme les talentueux J.C Satàn, ou encore Le Prince Harry, une pure merveille belge. Jetez un petit coup d’œil !